AccueilAccueil   Tutoriaux Tutoriaux  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mort du Capitaine Myron Cuich

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fox59
Membre clef
Membre clef
avatar

Age : 46
Localisation : Tourcoing

MessageSujet: Mort du Capitaine Myron Cuich    Lun 13 Mar - 7:27

Bonjour à tous

Premièrement je ne savais pas où poster ce message sur le forum . Le titre de la salle de repos étant " ici on parle de tous et de rien " ne me convenait pas j'ai donc pris la décision de poster ce message ici

Hier je me suis rendue à la bourse aux collections à Mouscron ( Bel ) . Au hasard de mon parcourt dans les allées de la salle je suis tombé sur une table où se trouvait pas mal de livre sur l'aviation . Après avoir soulevé plusieurs livres qui étaient en pile , je suis tombé sur un classeur avec un autocollant Histovia . J'ai donc levé la tête afin de demander à la personne qui vendait si elle faisait partie de l'équipe de Myron . Elle m'a répondu pas vraiment mais quelle le connaissait . J'ai donc demandé des nouvelles de Myron et c'est la que l'on ma annoncé sa mort il y a deux ans ( après vérification sur le net 09/02/2015 )

Il est toujours difficile de parler de la mort . Pour certains cela revoie à leur propre mort , pour d'autres à la mort de leur proche et pour d'autres au deux . Pour ma part c'est d'abord à ma femme , fils et parents auquel je pense mais tout de suite derrière c'est aussi au amis proche que je pense . Quand je veux dire amis proche , je ne parle pas d'une proximité géographique mais d'un proximité de cœur . Certes je possède de bon amis dans mon voisinage , mais les personnes pour lesquelles j'ai le plus d'amitiés sont le plus souvent loin de moi .

Je n'aime pas les regrets car bien souvent ce sont des regrets concernant des choses que je n'ai pas faites et dont je ne peux pas revenir en arrière . Du fait de mon absence de 3 ans je ne me suis pas tenu au courant de infos de notre petit monde , j'ai juste garder le contact minimum avec les personnes qui compte pour moi . J'ai donc le regret de ne pas avoir pu rendre un dernier hommage à Myron . C'est pour cela que , même si je peux rien faire pour corriger cela ,que j'ai ouvert ce post pour rendre hommage au Capt Cuich

J'ai rencontré Mr Cuich tout jeune en fait , lors d'une brocante à Tourcoing où je devais avoir 12 - 13 ans . Je recherchais déjà de la doc sur des avions, notamment sur le f-14 car j'avais reçu en cadeaux d'anniversaire le f-14 Tamiya au 1/32 . Et je suis tombé sur la table de Myron , une toute petite table de camping avec des cartons dessus et devant avec des livres , des profils et autres . Je me suis mis à chercher et tout de suite il m'a demandé ce je cherchais . Après avoir annoncé le but de ma recherche il a levé la yeux en l'air me disant qu'il était pas certain d'avoir ce que recherché et que " les Français avait aussi de bon avions " . Après avoir un peu discuté avec lui je suis repartis avec des profils de Jaguar , de Mirage III et de 2000 . Ces profils ont été punaisés un long moment au mur de ma chambre et je les ai encore

Le contact suivant avec Myron a été lors de ma dernière expo que j'ai organisé à Toufflers . C'était l'expo où Aéra kit avait une table et ou P.Jaquemart et moi avions démarchés des sponsors pour faire des lots aux vainqueurs du concours . Nous avions pour cela démarchés ce bureau de l'armée de l'air de Lille et par l'officier qui nous avait reçu Myron avait été au courant de la tenue de l'expo . Je l'ai donc vu arrivé le vendredi ( jours d'installation de l'expo ) , je l'ai tout de suite reconnu et nous avons commencé à parler . Lorsqu'il a apprit que JJ venait à cette expo , j'ai eu droit à un " Ahhh " avec un grand sourire . Il est repassé le samedi et le dimanche plus pour JJ que pour l'expo .

Puis j'ai recroisé Myron lors de divers manifestation , notamment lors de table d'expo que nous tenions au tiger meet et lors du dernier meeting de la BA 103

Notre dernière rencontre c'est déroulée lors d'une expo qu'il organisé à Tourcoing pour son asso . C'était une expo à la Myron , tout d'abord changement de salle 1 mois avant le début de la manifestation et Myron qui avait du être hospitalisé 15 jours avant l'inauguration . Tout ces fait m'ont fait passer , le samedi de l'expo , de simple exposant pour passion'ailes à organisateur des tables d'expo avec Olivier et Frédéric d'Aerakit . Myron était sorti le matin même de l'hôpital , signant un décharge aux médecins , il devait passer chez lui pour ce changer et venir à l'expo . Bref Myron tel que le l'ai toujours connu et c'est celui qui restera toujours dans mon esprit . C'est lors de cette expo qu'il ma fait sa dernier dédicace de son livre sur Guynemer .

Voila les souvenir que j'ai de Myron , je ne l'ai pas connu durant son activité militaire , je sais qu'il a fait du planeur à Bondues et une partie de carrière sur la BA 103 . Il y a phrase qui dit " il vaut mieux mourir que de disparaître " alors oui Myron est mort mais par ses écrits , son asso et toutes les rencontres qu'il a fait il n'a pas disparu

Je sais que certains de nos membres ont croisés aussi le sillage du Capt Myron Cuich , je les invites donc à la suite de ce message , un peu trop long peut être , à exprimer leurs souvenirs avec Myron Cuich


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
jean-jacques PETIT
Membre indispensable
Membre indispensable
avatar

Localisation : Saint Pierre du Mont, 40280 Landes

MessageSujet: Re: Mort du Capitaine Myron Cuich    Lun 13 Mar - 15:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le lieutenant (C.R.) Myrone Cuich (Maurice CUICH dans les milieux aéronautiques) est né le 6 février 1931 à Tourcoing dans le Nord. En 1939, habitant dans un petit village près de la base de Vitry-en-Artois dans le Pas-de-Calais, il connut les premiers aviateurs du groupe 1/36, puis ceux de la R.A.F. (B.E.F.-Air Component).
Après l'exode de 1940, c'est l'arrivée de la Luftwaffe et les sombres années de l'occupation et de la résistance, puis à nouveau le retour des Ailes Françaises avec le groupe Lorraine. Attiré très jeune par l'Aviation, l'aéromodélisme qu'il pratique à l'école primaire, le conduit à connaître Mme Germaine L'Herbier, de la Mission de recherche des morts et disparus de l'Armée de l'Air. Elle était venue dans ce village rechercher le corps du lieutenant André Stiquel, du C.G. 1/6, abattu aux commandes de son Curtiss le 26 mai 1940 dans le ciel de l'Artois.
Ensuite ce fut le vol à voile, puis l'Armée de l'Air, en 1951, comme mécanicien à l'E.A.LA. 55 dans le cadre de la lre D.I.V.A.R. en zone d'occupation en Allemagne. Sous-officier de réserve, il renoue avec l'Armée de l'Air au C.E.R.O. 302, puis sert sous contrat de Réserve-Active à l'ÈRALA 1/37 d'abord, ensuite à la 12e Escadre de Chasse. Promu sous-lieutenant dans le corps des officiers mécaniciens de l'Air, il continue à servir sous contrat aux Moyens techniques 10/110 de Creil.

Parallèlement, il devient instructeur, puis chef de Centre de préparation militaire Air où, pendant une dizaine d'années, il forma plus d'un millier d'élèves et réalisa plusieurs manuels techniques. Correspondant officiel de l'Antenne Air de Lille, conférencier passionné auprès des jeunes et des réserves, il déploie une immense propagande pour l'Armée de l'Air.

Conseiller animateur en Formation continue, il est actuellement éducateur technique dans un centre de jeunes en semi-liberté. S'intéressant dès son jeune âge à tout ce qui touche à l'Aviation et à l'histoire de l'Aéronautique militaire, il commence, dès 1965, à réunir les documents pour cet ouvrage qui lui a demandé plus de dix années de travail et parcourant plus de 8 000 km. aux fins de recherches, sans oublier un courrier volumineux consacré au sujet.
Ses états de service et son dévouement lui ont valu d'être décoré des croix de :
- chevalier de l'Ordre national du Mérite,
- des Palmes académiques,
- de l'Étoile de la Grande Comore,
- des médailles de l'Aéronautique, de l'Enseignement technique, de la Jeunesse et des Sports, de la médaille d'Or des Services militaires volontaires.

Je ai fait sa connaissance lorsqu'il m'a fait convoquer au bureau technique du 1/12 en 1971 ou 1972, après lui avoir écrit au sujet des Barracuda français. Comme j'étais historien débutant, à l'époque, je n'avais rien en documentation, lui ai-je répondu. Du coup, j'ai cessé d'exister et je suis resté planté comme un poireau dans le bureau avant de comprendre que je ne l'intéressais pas. Je suis reparti donc.
Quelques mois plus tard, le Tiger Meet de juin 1972 m'ayant fait un peu connaître, son attitude a changée et, comme il habitait Tourcoing et moi Lille, nous sous sommes régulièrement vu, jusque deux fois par semaine soit chez lui, soit chez moi.

J'ai appris à connaître le bonhomme, tout d'un bloc et sans rondeurs et ça me plaisait bien. Il m'a fait participer, avec des profils N&B, à son premier bouquin "Mission sans retour" consacré aux V1 dont les rampes de lancement étaient situées dans la Nord.
Un an avant que je ne quitte la BA 103, j'ai participé avec photos et légendes de celles-ci et d'autres, à son bouquin qui est devenu ensuite incontournable puisque très bien documenté, "l'aéronautique militaire 1912-1976".
Ma mutation, en 1977, a mis fin à la collaboration suivante (débutée pourtant) consacrée aux "avions de Guynemer", un de ses héros. Il avait d'ailleurs participé, je crois, à la remise en ordre de la stèle lui étant consacrée, à Poelkapelle.

Puis, de mon Sud-Ouest, j'ai été de temps à autres mis au courant de ses activités dont la puis écriée a été sans aucun doute, la commercialisation d'insigne métalliques d'escadrilles de l'armée de l'Air (ilk m'a confié qu'il n'avait fait réaliser que le Sioux du La Fayette). Ce milieu étant très gangréné par l'argent, quelques procès lui ont été faits, qu'il a gagné, selon les réponses à mes questions lors d'une de nos dernières rencontres comme le relate Fox.

Quoiqu'il en soit et ce que l'on pense, les historiens pionniers de l'aviation militaire française, comme lui, drainent derrière eux quelques histoires que le temps arrange à sa façon. Sachant qu'il n'était pas un malfaisant (je ne l'aurai pas fréquenté sinon), il m'a permis de comprendre beaucoup de choses sur les rapports humains, militaires, sans oublier la recherche du mieux côté historien. J'aurai toujours une pensée affectueuse pour lui, d'autant que sa vie privée était cahoteuse, aussi.
C'était un sacré bonhomme que je suis heureux d'avoir connu!
JJ
.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
fox59
Membre clef
Membre clef
avatar

Age : 46
Localisation : Tourcoing

MessageSujet: Re: Mort du Capitaine Myron Cuich    Lun 13 Mar - 18:27

Même si il n’était pas trop " forum " et " informatique " je me suis permis de créer un utilisateur Myron Cuich et de l’élever en tant que membre d'honneur

J'espère que les administrateurs ne me tiendrons par rigueur de cette action sans les avoir consultés


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Laurence
Membre très actif
Membre très actif
avatar

Age : 48
Localisation : Valenciennes

MessageSujet: Re: Mort du Capitaine Myron Cuich    Sam 18 Mar - 17:41

R.I.P !bleuets!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mort du Capitaine Myron Cuich    

Revenir en haut Aller en bas
 
Mort du Capitaine Myron Cuich
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion'ailes :: La vie du Forum :: Les anniversaires-
Sauter vers: